Retour à Babylone
Date de sortie : 13-04-2002
Retour à Babylone affiche
Réalisateur :
Catégories :
Pays :
Année : 2002
Format : 55 min
0
Followers 0
Vues
3,019
Retour à Babylone
Date de sortie : 13-04-2002
Retour à Babylone affiche
Synopsis : Les retrouvailles d'un enfant prodigue avec son pays, l'Irak, qui n'est pas qu'un simple pion sur l'échiquier géopolitique, mais un pays vivant, chaleureux. Vingt-cinq ans après son départ pour la France, Abbas Fahdel, émigré irakien, retourne dans sa ville natale, Babylone. Manque de pot ou coup de bol -- selon le point de vue-, l'Irak est un pays vedette, objet de la première guerre post-Vietnam menée par l'Amérique, et peut-être aussi de la prochaine, nous annoncent les médias. Mais ici, le regard porté sur ce pays désolé, dévasté, n'est pas celui des bêtes reportages d'actualité, des intrigues géopolitiques. En Irak, il n'y a pas que Saddam Hussein et ses incessants complots de maître du monde à la James Bond. Il y a aussi de vraies gens, qui s'efforcent de (sur)vivre normalement. Le réalisateur Abbas Fahdel effectue un pèlerinage proustien sur les traces de son enfance. Il rend visite à ses anciens amis, arpente un square poussiéreux nommé « les Jardins suspendus » en référence à la merveille du monde, qui n'est même plus un souvenir, puis va explorer le site de la Babylone antique impeccablement reconstitué à sept kilomètres de la ville moderne. Fahdel commente ses joies et ses déconvenues par le truchement (off) d'un comédien français un peu trop neutre. Autrement dit, la voix du cinéaste -- qui sert de passeur entre nous et l'Irak, entre l'Occident et l'Orient -- dit « je », mais ce « je » est un autre et lui-même à la fois. Peut-être la plus-value poétique (ou romanesque) du film tient-elle à cet artifice schizophrénique. En tout cas, il y a réellement un ton dans ce Retour à Babylone, et un regard aiguisé, intimiste, qui met à distance toute réflexion sociopolitique. Ceux qui, comme les chacals de l'info, et leurs otages, les téléspectateurs, se réjouissent de voir la tête des victimes annoncées, qui vont peut-être encore se prendre sur le râble des tombereaux de bombes, de missiles Tomahawk, etc., en seront pour leurs frais. Abbas Fahdel cadre dignement et méticuleusement un enfant qui écrit « Vive l'Irak » sur un tableau vert : "Une matinée sans angoisse, dit le cinéaste, où le cœur bat loin, au plus profond de la poitrine, comme si rien de sérieux, rien de menaçant, ne pouvait plus arriver. » Fahdel poursuit imperturbablement la tournée de ses anciens amis, joue avec des enfants au bord de l'Euphrate. Evidemment, la vie irakienne est aussi envisagée sous son angle tragique, celui des conséquences des guerres Iran-Irak et USA-Irak. Le cinéaste se demande : « D'où vient la force morale des Irakiens ? Pourquoi le malheur ne les a-t-il pas rendu égoïstes et méchants ? » Bonne question. Mais ce qui étonne le plus, c'est que l'Irak demeure un pays relativement modern et actif. Ou un père peut pleurer de voir sa fille se marier, et où un cinéaste peut trouver ses amis en disant : « S'il me fallait mourir maintenant, je serais en paix. » Message reçu, Mr. Bush ?"
0
Followers 0
Vues
3,019
Retour à Babylone
Date de sortie : 13-04-2002
Retour à Babylone affiche
0
Followers 0
Vues
3,019
Retour à Babylone
Date de sortie : 13-04-2002
Retour à Babylone affiche
0
Followers 0
Vues
3,019
Retour à Babylone
Date de sortie : 13-04-2002
Retour à Babylone affiche
0
Followers 0
Vues
3,019
Vous pouvez afficher la liste des liens en cochant la case "Affichage des liens par liste des Players Streaming" de votre compte membre ou préférer l'affichage des players intégrés. (http://www.dpstream.net/users/account_setting)

Player Streaming

Langue

Qualité

+ Player Streaming Version Qualité Lien soumis par Signaler un lien brisé Accéder au lien

 Spoiler ou être spoilé (e) n'est pas une fatalité. Merci d'utiliser les balises pour respecter les autres visiteurs du site. Merci.
NEWS